Pourquoi l’écologie doit disparaître ?



pourquoi l'écologie doit disparaitre

L’écologie est une science. C’est la science qui étudie la vie les êtres vivants dans leur milieu naturel en fonction de leur interactions avec ce dernier.

Une fois qu’on a posé cette définition me direz-vous, il faut être un sombre crétin pour prôner la disparition de l’écologie ?

Et je dirais banco, vous avez totalement raison, le problème est en réalité terminologique. C’est avec le mot que j’ai un problème. Je m’explique, l’écologie politique remonte aux années 1970, à l’époque c’est un peu un fourre tout dans lequel on englobe féminisme, non-violence, pacifisme, libertarisme, survivalisme et encore tout un tas de isme !

En France c’est en 1974 que le premier candidat écologiste se présente aux élections présidentielle, René Dumont. Puis en 1984 les Verts. Et c’est là que commence la catastrophe avec la professionnalisation et donc monétisation d’une science du vivant.

D’un postulat probablement très idéaliste ce parti a associé ce mot « écologie » dans les esprits comme un petit parti politique en marge, incapable de gagner, contre le progrès et le pire de tout, faisant des compromis idéologiques pour orienter ses électeurs dans les seconds tours.

La tendance ne s’est pas arrangé avec les années puisque le champs lexical employé s’est élargie à environnement, réchauffement climatique, biodiversité…etc. Faisant de l’ensemble de la sphère environnementale un sujet bobo, non réaliste et toujours déconnecté des pseudo vrais enjeux de notre société.

Il a y eu des petites victoires et les idées du mouvement sont louables, mais dans une société où le vote est le seul instrument démocratique et ou l’enjeu d’élire un candidat qui répondra aux problèmes pratiques des Français est cruciales, la spécialisation de ce mouvement n’a pas sa place hélas. L’humain avant tout, surtout si c’est moi, comme disait l’autre !

Non. Pour tenir compte des enjeux climatiques, il faudra bien plus que des COP, il faudra réinventer cette notion d’écologie, un néologisme devrait être créer sacralisant l’intrication de l’homme avec son environnement.

Dé-politiser ce qui nous fait vivre pour l’inscrire dans la loi, obliger chaque candidat à intégrer plus de 50% d’intention de préservation environnementale. Et surtout décliver cette notion de protection de l’environnement qui est régulièrement ringardiser dans les médias comme les gentils protecteurs des ours, quand c’est catastrophiste et court termiste ça fait vendre pour le reste on passe la main aux prochaines générations.

Ce problème de terminologie concerne surtout les décideurs d’aujourd’hui influencer par l’utilisation historique de ce mot en France et c’est eux qui disposent de cette marge de manoeuvre climatique pour les dix à quinze prochaines années.

Que la jeunesse bouge c’est bien, que l’ensemble de l’humanité change de regard c’est mieux. Si ça doit passer par l’abandon d’un mot ayant perdu sa force, qu’attendons-nous ?

Je suis curieux de débattre avec toi dans les commentaires, n’hésites pas à me donner ton avis ! 😉

Le lien vers la vidéo : https://youtu.be/0fVG0iopnZg
Lien vers la chaine Youtube : https://www.youtube.com/c/TheMemphis

POURQUOI L’ECOLOGIE DOIT DISPARAITRE ? Tinyshot #2 – The Memphis
Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À voir aussi !